Bienvenue sur le forum JSKnews. Rejoignez nous sur les réseaux sociaux!

FACEBOOK ► https://www.facebook.com/jsknews.net
YOUTUBE ► https://www.youtube.com/user/jsknews
TWITTER ► https://twitter.com/jsknewsnet

[Entraineur] Moussa Saib

 :: Divers :: Archives

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par Slash le 3/10/2007, 14:41




Interview parru sur JSK.org resumé dans l'edition d'echibek la class Lunettes

Je sais a l'avance que ce post va etre censuré HAHA HAHA HAHA

Slash
Cadet
Cadet

Masculin Messages : 796
Age : 30
Localisation : Tizi Ouzou
Date d'inscription : 31/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par rebelle18 le 4/10/2007, 07:22

Slash a écrit:


Interview parru sur JSK.org resumé dans l'edition d'echibek la class Lunettes

Je sais a l'avance que ce post va etre censuré HAHA HAHA HAHA



à quoi tu joue là agma ? qu'est-ce-que tu veux insinuer ? et tu rigole pour rien à moins que c'est une provocation et à mon avis ne t'honnore pas .
un message ou une info censée , objective et porteuse d'une lumiére au forumeurs n'est jamais censurée à ce que je sache , le staff de JSK1946 est fidéle à ses convictions et au service des forumeurs d'où qu'ils viennent , tout un chacun est libre d'emettre son avis sans être censuré pour peu qu'il repecte la logique relationnelle , l'esprit contradictoire positif et le cadre fraternel et c'est la devise de notre forum.
sur ce je compatabilise ce derrapage comme ACCUSATION GRATUITE .


drapeaux

_________________
Palmarès :
Championnat : 72-73 | 73-74 | 76-77 | 79-80 | 81-82 | 82-83 | 84-85 | 85-86 | 88-89 | 89-90 | 94-95 | 03-04 | 05-06
Coupe : 77 | 86 | 92 | 94
Champion d'Afrique (C1) : 1981 | 1990
Coupe d'Afrique des Coupes (C2) : 1995
Coupe de la CAF (C3) : 2000 | 2001 | 2002
+...4 émé participation consécutive à la C.L. africaine
avatar
rebelle18
Modérateur
Modérateur

Messages : 4147
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par JSK4ever01 le 4/10/2007, 23:54

Slash a écrit:


Interview parru sur JSK.org resumé dans l'edition d'echibek la class Lunettes

Je sais a l'avance que ce post va etre censuré HAHA HAHA HAHA

Je te le repete pour la derniere fois ya Slash, JSKNEWS n'est pas un site de pub. Il existe des sites de referencements je ne vois pas ce qui t'empêche de le faire. Et puis en parlant de CENSURE, tu es trés mal placé pour parler de ça vu le site pour lequel tu travailles, la suite par MP si tu veux bien ....

_________________
Hannachi dégage!

JSK4ever01
Administrateur
Administrateur

Masculin Messages : 12683
Date d'inscription : 14/11/2006

http://WWW.JSKNEWS.NET

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par Slash le 5/10/2007, 03:39

jsk4ever01 a écrit:
Slash a écrit:


Interview parru sur JSK.org resumé dans l'edition d'echibek la class Lunettes

Je sais a l'avance que ce post va etre censuré HAHA HAHA HAHA

Je te le repete pour la derniere fois ya Slash, JSKNEWS n'est pas un site de pub. Il existe des sites de referencements je ne vois pas ce qui t'empêche de le faire. Et puis en parlant de CENSURE, tu es trés mal placé pour parler de ça vu le site pour lequel tu travailles, la suite par MP si tu veux bien ....

La Mp walla inahoum yahzanoune...je ne travaille pr aucun Site, j'etudis pr l'instant dis plutot que je donne des coups de mains.

Sinn je ne vois pas ou est la PUB.......Dans ce cas la vous faites de la pub pour le buteur (le menteur aussi ) et les autres torchons!!!

siffler

Slash
Cadet
Cadet

Masculin Messages : 796
Age : 30
Localisation : Tizi Ouzou
Date d'inscription : 31/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par Slash le 5/10/2007, 03:41

rebelle18 a écrit:
Slash a écrit:


Interview parru sur JSK.org resumé dans l'edition d'echibek la class Lunettes

Je sais a l'avance que ce post va etre censuré HAHA HAHA HAHA



à quoi tu joue là agma ? qu'est-ce-que tu veux insinuer ? et tu rigole pour rien à moins que c'est une provocation et à mon avis ne t'honnore pas .
un message ou une info censée , objective et porteuse d'une lumiére au forumeurs n'est jamais censurée à ce que je sache , le staff de JSK1946 est fidéle à ses convictions et au service des forumeurs d'où qu'ils viennent , tout un chacun est libre d'emettre son avis sans être censuré pour peu qu'il repecte la logique relationnelle , l'esprit contradictoire positif et le cadre fraternel et c'est la devise de notre forum.
sur ce je compatabilise ce derrapage comme ACCUSATION GRATUITE .


drapeaux

J'ai mis sa car j'en suis pas a mon 1er Post censuré sur ce forum a+ sinn prend le comme tu veux Victoire

Gazouz

Slash
Cadet
Cadet

Masculin Messages : 796
Age : 30
Localisation : Tizi Ouzou
Date d'inscription : 31/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par rebelle18 le 6/10/2007, 06:23

LE BUTEUR

JSK-EN
Saïb : «Ma priorité va à la JSK»

Depuis un certain moment, plus précisément depuis que le président de la JSK, Moh Chérif Hannachi, a déclaré sur les ondes de la Chaîne III que Saïb aura un contrat de deux ans, le nom de ce dernier n’est évoqué que dans un seul contexte, celui de ce contrat qui le liera au club kabyle. La question qui revient sans cesse est de savoir si Saïb a signé ce document ou non. Mercredi dernier, l’entraîneur de la JSK nous a confié qu’après une attente de plusieurs joueurs, il avait enfin eu le contrat entre les mains et qu’il allait prendre le temps de le lire attentivement, avant de le signer. Mais apparemment, cette histoire de contrat commence quelque peu à l’exaspérer. En effet, lorsque nous l’avons accosté jeudi à l’issue de la séance d’entraînement et que nous l’avons interrogé s’il avait signé son contrat, il nous répondra : «Je ne vois vraiment pas pourquoi on en fait toute une montagne de cette histoire de contrat. Depuis quelques jours, on ne cesse de me poser la même question : «t’as signé ou pas encore ? A ce que je sache, cette procédure est d’ordre interne au club. Je crois que l’essentiel est que je suis là sur place et que j’assure mon travail le plus normalement du monde. C’est ce qui importe le plus pour moi et pour les dirigeants.»

«Ma priorité va à la JSK»
Sur le fait que certains l’ont proposé pour intégrer le futur staff de l’équipe nationale, Saïb nous fera savoir que pour le moment, il n’a pas eu vent de cela. «Personne ne m’a informé d’une telle éventualité. D’ailleurs si c’est le cas, je dois dire que j’occupe actuellement un poste, celui d’entraîneur de la JSK auquel je donne la priorité. Je peux vous dire que je prends très à cœur cette mission. La preuve, je m’y suis investi à 100 %. Jusqu’à présent, les choses marchent comme je le veux et j’espère que cela continuera ainsi.»

Abdellah Haddad

_________________
Palmarès :
Championnat : 72-73 | 73-74 | 76-77 | 79-80 | 81-82 | 82-83 | 84-85 | 85-86 | 88-89 | 89-90 | 94-95 | 03-04 | 05-06
Coupe : 77 | 86 | 92 | 94
Champion d'Afrique (C1) : 1981 | 1990
Coupe d'Afrique des Coupes (C2) : 1995
Coupe de la CAF (C3) : 2000 | 2001 | 2002
+...4 émé participation consécutive à la C.L. africaine
avatar
rebelle18
Modérateur
Modérateur

Messages : 4147
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par lyonnais_jsk le 11/10/2007, 01:01

Un hommage au travail réalisé par notre Coach Hi

Article paru dans Onze Mondial de Janvier 1997 :

Interview : Moussa SAIB

Moussa, tu viens de vivre, avec Auxerre, une année 1996 extraordinaire…
Le groupe a vécu des moments épatants, avec le titre, la victoire en Coupe de France et, pour finir, notre parcours victorieux en Champions League. Mais le souvenir le plus fort, pour moi, demeure l’ambiance qui a régné au sein du groupe. C’est une aventure que nous avons vécue tous ensemble. Solidaires. Personne n’a tiré la couverture à lui. En plus, nous sommes des pionniers puisque jamais le club n’avait obtenu de tels résultats. Nous sommes à tout jamais dans le livre d’or du club.

Avec, en conclusion, la superbe qualification pour les quarts de finale de la Champions League !
Nous avons réalisé un très bel exploit en nous qualifiant, grâce à nos deux dernières victoires, à Amsterdam puis contre les Rangers, à l’Abbé-Deschamps. On l’a fait à l’arraché mais c’est encore plus beau de cette façon. La victoire contre l’Ajax reste la référence. C’est le match qui nous a donné le plus de force.

Avant le match, sentais-tu que vous pouviez gagner ?
J’avais une intuition. Nous connaissions l’Ajax puisque nous avions perdu contre eux, lors de la première rencontre. Les Hollandais ne nous semblaient pas supérieurs. Nous avons joué notre chance à fond. Et cela nous a souri. Au départ de l’épreuve, nous étions le "petit" Auxerre. Au bout du compte, nous terminons en tête…

Auxerre a su, une fois de plus, parfaitement assumer son rôle d’outsider ?
Nous savons nous montrer réalistes. En football, il ne faut jamais s’enflammer trop vite. Au départ, nos chances de qualification étaient minimes, mais nous les avons exploitées au maximum. Sans trop nous poser de questions. C’est aussi la force d’Auxerre !

Quel est ton avis sur votre prochain adversaire européen, le Borussia Dortmund ?
Cette équipe sera plus forte que celle de 1993, lorsque nous l’avons affrontée. Les Allemands ont aujourd’hui beaucoup plus de maturité. Ils ont, en plus, récupéré des joueurs qui ont vécu une expérience en Italie, comme Möller ou Sammer. A notre image, Dortmund tire surtout sa force de son collectif. Le Borussia est très dangereux sur le plan offensif. N’ont-ils pas terminé avec le meilleur total de buts inscrits sur l’ensemble de la Champions League (Ndlr : avec 14 buts) ? Notre défense, mais aussi toute l’équipe auxerroise, devra se montrer vigilante.

Tu restes quand même confiant…
Bien sûr. Face au Borussia, c’est du 50-50. De toute façon, on prend les matches comme ils viennent… Mais nous reparlerons d’Europe au mois de mars. Auparavant, récupérons tous nos joueurs et concentrons-nous sur le Championnat. Le véritable objectif du club est de terminer européen à la fin de la saison.

Justement, avec toutes les blessures qui n’ont pas épargné l’AJA, ces dernières semaines, n’avais-tu pas un doute sur les capacités du club à s’en sortir ?
C’est délicat pour l’entraîneur de ne jamais disposer de la même équipe, d’un match à l’autre. Heureusement pour nous, l’effectif auxerrois est riche en éléments de valeur, même parmi les jeunes. Ceux-ci ont su répondre présent. Dans ce sport, on a besoin de toutes les bonnes volontés. Je ne suis pas certain que d’autres clubs en France auraient pu réussir la même performance dans ces conditions. Maintenant, j’espère que tous nos blessés vont revenir le plus vite possible, après la trêve.

Selon toi, y a-t-il une explication à cette série de blessures qui vient d’handicaper l’AJA ?
Physiquement, plus le niveau est élevé, plus nous sommes sous la menace d’un mauvais coup. Il y a beaucoup d’engagement et de contacts. A cause de la fatigue, de la répétition des matches…, on paie cash la moindre blessure…

Et sur le plan personnel, tu n’as pas été épargné !
La preuve (il montre son poignet gauche plâtré). Actuellement, je souffre d’une fracture du scaphoïde, depuis le match contre Paris. Et avant le déplacement à Glasgow, j’avais un hématome au pied. Je n’arrivais même pas à enfiler une chaussure… Pour l’instant, ce sont des petits bobos. Lors des matches, je serre les dents et repars au combat. J’espère revenir en janvier tout beau, tout neuf !

Est-ce difficile d’assumer le rôle de champion pour un club comme Auxerre ?
C’est toujours délicat de repartir de zéro lorsqu’on vient de réussir le doublé. Tout le monde nous attend au tournant. Il faut se remotiver. Là, pour le coup, nous ne sommes plus des outsiders mais l’une des équipes à battre, au même titre que le PSG ou Monaco. C’est toujours un accomplissement de terrasser le champion de France. Les autres clubs jouent l’un des sommets de la saison face à nous. Cela fait partie du jeu… Auxerre a souvent été dans cette position du petit qui mangeait le gros.

Penses-tu qu’Auxerre peut conserver son titre ?
Le championnat est encore long. Au classement, nous sommes à dix points de Monaco. L’année dernière, nous étions à peu près dans la même situation par rapport au PSG. Alors…

Personnellement, as-tu l’impression que tous ces matches à répétition nuisent au travail accompli à l’entraînement ?
C’est clair. Avec la Champions League, nous avons joué presque tous les trois jours. C’est de la folie ! Entre deux rencontres, on ne fait pratiquement que de la récupération. Parfois, mon sac d’entraînement, je n’y touche même pas ! C’est également très dur pour la concentration. Pour moi, c’est usant. Lorsque nous jouons un match européen, je n’ai aucune difficulté à me concentrer. Ce n’est pas la même dimension que le Championnat. Mais, trois jours plus tard, en D1, c’est vraiment très très dur de se remettre dans le bain. Il faut être fort mentalement. Heureusement, Guy Roux gère parfaitement ce problème. Dans ce domaine, c’est un expert !

D’une saison à l’autre, ton rôle a-t-il changé ?
Par rapport à l’an passé, la seule chose notable est que j’ai changé de zone. Avant, j’évoluais à droite. Maintenant, je me situe plutôt sur la gauche. Je suis aussi peut-être plus influent sur le jeu, parce que j’ai plus de maturité. Désormais, nous évoluons avec deux milieux défensifs et, depuis le départ de Corentin Martins, je suis le seul à orchestrer la manœuvre. J’ai davantage de responsabilités. Je m’y suis parfaitement adapté.

En venant à Auxerre, il y a quatre ans, pensais-tu vivre des choses aussi fortes ?
Non. Mon ambition était de prouver ma valeur, de découvrir la Coupe d’Europe. Mais, de-là à devenir champion, c’était impossible à imaginer. D’ailleurs, il y a quatre ans, personne n’y songeait à l’AJA. Au fil des saisons, nous avons acquis de l’expérience. Le groupe est resté stable. Donc, logiquement, nous nous sommes montrés de plus en plus ambitieux. Les places d’honneur à Auxerre, on connaît par cœur. La saison dernière, nous nous sommes dit : "pourquoi pas nous ?". Nous nous sommes accrochés parce que nous sentions que notre heure allai sonner.

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, s’il n’y avais pas eu ce dernier match de Championnat, la saison passée, contre Nantes à l’Abbé-Deschamps. Ce jour-là, tu as subi un choc. Peux-tu nous le rappeler ?
Je demande aux gens de se mettre à ma place. Je souffrais d’une douleur à une côte. J’étais resté chez moi. Je venais de jouer 33 matches sur 38 possibles pour mon club. J’étais le meilleur passeur du Championnat, j’avais aussi inscrit six buts… Bref, j’avais participé activement à la conquête de ce titre. Pour célébrer l’événement, avant le coup d’envoi de ce dernier match, l’entraîneur appelle tous les joueurs sur la pelouse et oublie de me citer ! Je l’ai très mal accepté.

Mais pourquoi Guy Roux a-t-il agi ainsi ?
La veille, il y avait eu un malentendu entre nous. J’étais en colère et refusais de venir pour cette ultime rencontre. Que pouvait-il me reprocher ? Quelques jours plus tôt, j’avais accepté de jouer la finale de la Coupe de France sans tenir compte de ma santé, pour l’intérêt de l’équipe. Je l’ai fait alors que j’étais sous infiltration pour ma côte bisée. Et là, devant un stade plein, pour un match diffusé à la télé, il m’oublie volontairement… J’avoue que j’ai pleuré devant mon écran. Tout seul, comme un gamin.

As-tu ressenti ce moment comme une cassure ?
Ah oui ! Ca m’a coupé les jambes. Je ne voulais même plus revenir. J’étais prêt à rentrer chez moi, là-bas, en Algérie. J’étais vraiment dégoûté. Mes deux ans de contrat avec l’AJA, je n’en avais plus rien à f… ! Bon, Guy Roux est le manager général à Auxerre qui décide de tout. C’est une chose. Mais il n’aurait pas dû avoir cette attitude envers moi. Cela ne se fait pas. D’ailleurs, les spectateurs n’ont même pas compris. (Il se calme)… Allez, c’est du passé. Oublions tout ça !

As-tu eu une explication avec lui, après cet incident ?
Non. Je n’ai pas cherché à comprendre. Il aura, de toute façon, toujours le dernier mot. Je garde tout ça pour moi. C’est une expérience comme une autre…

Ta décision de quitter l’AJA date-t-il de ce différend avec ton entraîneur ?
Non. Il ne faut pas tout mélanger. La saison dernière, je voulais déjà partir. J’avais eu des contacts notamment avec l’OM. Guy Roux n’a pas accepté, et j’ai respecté sa décision. Il gère un groupe et doit garder un équilibre. Si j’étais parti, cela lui aurait posé problème. Récemment, nous avons rediscuté de mon possible départ et, là, il m’a donné son feu vert.

Donc, quoi qu’il en soit, c’est ta dernière saison en Bourgogne ?
A 90 %, oui…

As-tu déjà une idée sur ta prochaine destination ?
Il existe trois Championnats alléchants : l’Espagne, l’Italie et l’Angleterre. A un degré moindre, l’Allemagne. J’ai quelques contacts, mais il est trop tôt pour en parler… Ce ne serait pas honnête. Pour l’instant, je ne pense qu’à Auxerre. Je donnerai le maximum de moi-même pour connaître d’autres grands moments avec ce club.

Guy Roux t’a quand même confié le brassard de capitaine à plusieurs reprises, cette saison. N’est-ce pas une preuve de confiance ?
C’est une belle récompense. Cela prouve que j’ai un rôle important à tenir dans le groupe. Ce geste m’a rassuré. Le coach a de la considération pour moi. C’est bien de sa part. J’espère que j’ai supplée au mieux Sabri Lamouchi, durant son absence.

Tu es arrivé à Auxerre en 1992. Qu’y as-tu appris ?
En Algérie, le football est amateur. Ce n’est pas le même monde. J’ai donc découvert le professionnalisme. C’est un bagage indispensable pour la suite de ma carrière. En plus, Guy Roux est un modèle. Il est dur. Trop dans doute. Il ne nous lâche pas, surveille tout. Mais il ne faut jamais oublier que c’est dans notre intérêt. Lorsque je m’occuperai de l’éducation d’enfants, je n’oublierai pas ces principes. Le sérieux est indispensable pour réussir. Sur le terrain, j’ai appris la rigueur. Tactiquement, en Algérie, tu fais ce que tu veux ! Je sais désormais ce que défendre veut dire. Pour devenir un bon joueur, il faut savoir tout faire.

Auxerre est-il un grand club ?
Tout y est parfaitement organisé autour de trois hommes de qualité : Guy Roux, Jean-Claude Hamel et Gérard Bourgoin. Il y a une grande complicité entre les trois, parce qu’ils travaillent ensemble depuis des années. L’AJA est un club riche, qui gagne de l’argent. Donc, c’est un grand club.

Rien n’a été simple pour toi lors de la première saison, en 1992-1993…
J’ai attendu un an sur le banc de touche ! J’ai vécu des moments pénibles, mais je reconnais que ce fut utile. J’étais dégoûté. J’arrivais de la JS Kabylie où j’étais titulaire et international. Et à Auxerre, je débarque pour me retrouver en D3 ! Mais je devais être patient. Guy Roux avait été franc avec moi : il ne m’avait pas caché que la première saison serait une année d’adaptation. Qu’il ne comptait pas sur moi dans l’immédiat. Ensuite, Daniel Dutuel est parti à Marseille. Il fallait alors que je prouve ma valeur pour lui succéder. Ensuite, tout s’est enchaîné favorablement.

Avais-tu la nostalgie de ton pays au début ?
Absolument. D’autant que j’étais seul. Chez moi, en Algérie, j’avais l’habitude d’être en famille. Il m’a fallu un bon temps d’adaptation avant de trouver mes marques, de me faire des amis… Je n’ai pas un caractère très expansif. Du coup, les gens ne viennent pas facilement vers moi.

_________________
JSK mon Amour, JSK Jusqu'à la mort

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A l'Amriw a l'Amriw JSK idh L'Amriw
avatar
lyonnais_jsk
Veteran
Veteran

Masculin Messages : 5819
Localisation : de quoi je me mele
Date d'inscription : 13/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par lyonnais_jsk le 11/10/2007, 01:01

....La suite

As-tu failli partir ?
Je me posais des questions mais Guy Roux est venu chez moi, à la fin de la première année. Il m’a dit : "maintenant, à ton tour de jouer !" Il m’a donné la force de ma battre de nouveau.

Sur le terrain, ressens-tu la même chose lorsque tu marques et lorsque tu fais marquer ?
C’est comparable. Je suis à la disposition d’un collectif. Si je marque, je pense beaucoup à celui qui m’a fait marquer. Et inversement. Sur un but, on est toujours lié à ses partenaires. L’exploit isolé est plutôt rare. Même si c’est toujours un plaisir particulier d’inscrire un but…

Tu es l’un des meilleurs passeurs du Championnat. Est-ce que cela te demande un travail particulier à l’entraînement ?
Non, c’est naturel. C’est un instinct. Mais, là encore, on n’est rien si ses coéquipiers de l’attaque n’exploitent pas les bons ballons devant. C’est évidemment un travail collectif.

Tu t’accordes combien de temps au plus haut niveau ?
Encore six-sept ans… Si mes jambes sont assez solides pour me porter jusque-là ! Ensuite, je retournerai en Algérie. Mon désir est d’aider les jeunes de dix-douze ans, sans licence, à découvrir les vraies bases du football. Je souhaite leur montrer ce que j’ai appris ici dans le domaine professionnel. Mon but est de devenir entraîneur. Sans pour autant être à la tête d’une grande équipe. Je veux m’investir dans la formation.

Tu veux être un précurseur en Algérie, dans ce domaine ?
C’est vrai. Là-bas, il n’y a pratiquement pas de structures, peu de moyens. Je veux offrir ça aux gamins. J’aimerais aboutir à ce projet au sein de mon ancien club, la JS Kabylie.

Enfant, c’est quelque chose qui t’a manqué ?
Evidemment. J’ai découvert le football dans la rue. C’est une bonne école, mais tu n’apprends pas les gestes essentiels. Seuls tes dons naturels te permettent de progresser. Si tu es doué, tu es détecté par hasard. C’est le bouche à oreille qui te permet d’attirer les recruteurs. J’ai signé ma première licence à douze ans.

Tu es issu d’une famille nombreuse…
Je suis l’aîné d’une famille de neuf enfants. J’ai cinq frères et trois sœurs. Mon père est décédé l’an passé, donc je suis devenu le chef de famille. Ma mère a été très courageuse. Elle a bossé toute sa vie. Je lui dois beaucoup. J’essaie de lui rendre aujourd’hui ce qu’elle m’a apporté lorsque j’étais gamin. Mes proches passent avant tout.

Au niveau de tes frères, il y a d’autres footballeurs ?
Ah oui ! J’ai un petit frère de seize ans, Ramzi, qui joue au même poste que moi. Il est international Cadets et joue à la JS Kabylie. Il semble sur la voie de son frère. Mes amis me disent qu’il est même plus fort que moi ! Il a un avantage sur moi : ma mère le laisse jouer. Quand je faisais des essais dans des clubs, elle ne voulait pas que je m’y rende. Elle souhaitait que je privilégie mes études. J’ai poussé jusqu’au bac… sans l’obtenir. Maintenant que je suis Pro, elle l’encourage parce qu’elle s’est rendu compte qu’on pouvait réussir dans le football.

Tu es un pilier de la sélection algérienne ?
J’y ai débuté en 1988. Avec elle, j’ai remporté la CAN 1990. C’est un superbe souvenir. J’avais 21 ans. Pour l’anecdote, j’avais été suspendu toute l’année, pour une sombre histoire de double licence signée entre Tiaret et Tizi-Ouzou. Je ne jouais que les rencontres internationales. Je n’avais absolument pas disputé le Championnat. Et, lors de cette Coupe d’Afrique, j’ai disputé les cinq parties de l’Algérie, sans avoir de matches dans les jambes. En plus, c’était le premier titre pour l’Algérie. J’étais peut-être trop jeune pour apprécier vraiment…

Comment expliques-tu les problèmes de la sélection aujourd’hui ?
Nous ne bénéficions d’aucun staff technique de qualité. La matière première existe : nous possédons d’excellents joueurs. Mais c’est le bazar autour. Il n’y a pas d’entraîneurs, c’est la valse des présidents ! Il n’y a aucun suivi, aucune stabilité… C’est du bricolage, incompatible avec le haut niveau. C’est une plaie. Je n’y comprends plus rien.

L’Algérie est déjà hors course pour le Mondial 98. Comment ressens-tu cet échec prématuré ?
Comme une catastrophe. J’étais abattu. En plus, une Coupe du monde en France. C’était un rêve. Ca va être un manque terrible…

Es-tu sensible à la difficile situation politique de ton pays ?
Je préfère mettre une croix sur ce sujet et ne pas en parler…

Es-tu croyant ?
Je suis même pratiquant…

Selon toi, la religion doit-elle avoir certaines limites ?
La religion musulmane respecte tout le monde. Personnellement, je m’impose mes propres limites par rapport à Dieu. Je prie pour moi, pas pour X ou Y.

Te sens-tu privilégié par rapport à nombre de tes compatriotes ?
Pas seulement par rapport à mes compatriotes. Je pense aux gens victimes du chômage, de la maladie… Je ne veux pas oublier ces personnes. Un peu d’humilité.

Tu paris quelqu’un de très calme. Qu’est-ce qui, dans la vie, pourrait te faire sortir de tes gonds ?
Pour m’énerver, il en faut beaucoup ! Je ne montre jamais ma colère. Cela ne sert à rien. Je garde tout pour moi. Je ne peux pas m’extérioriser sur le coup. Quand quelque chose dégénère, je préfère m’en aller… La colère n’est jamais bonne conseillère. Dans ces moments-là, on n’est plus soi-même. On est capable de toutes les bêtises…

Sur un terrain, après un méchant tacle, comment réagis-tu ?
Je ne dis jamais rien. Mais on n’est à l’abri de rien. J’espère simplement que cela ne m’arrivera jamais.

A ce propos, quelle est ta réaction vis-à-vis du geste de George Weah à l’encontre de Jorge Costa ?
Il est bien évident que George a dû être harcelé tout le match pour réagir de la sorte. Ce n’est pas dans sa nature de frapper quelqu’un. Quand tu reçois un, deux puis trois coups, tu peux céder à la violence. Mais je ne peux pas juger, je n’ai pas assisté à l’incident. Cela m’était arrivé en Algérie. Un joueur m’avait provoqué, mais j’avais évité l’affrontement direct. En fait, je n’avais pas adressé la parole à mon agresseur. A mon avis, la meilleure gifle est d’ignorer l’autre.

Adoptes-tu le même comportement à Auxerre et en Algérie ?
Pas du tout. Quand je retourne là-bas, je m’adapte aux traditions algériennes. Lorsque je reviens ici, c’est tout à fait différent. La culture n’est pas la même.

Lorsque tu es arrivé en France, qu’est-ce qui t’a le plus surpris ?
La mentalité des gens. Je découvrais un autre monde. L’Européen est quelqu’un de froid. Chacun vit pour soi. Au fil du temps, j’ai compris beaucoup de choses. Ce qui m’a le plus troublé, c’est que tu ne peux pas te rendre chez un copain sans le prévenir. En Algérie, cette attitude est inconcevable. On débarque chez les gens à l’improviste et c’est la fête ! Mais ici, même avec un excellent pote, si tu fais ça, tu passes pour un dingue !

A l’occasion des traditionnels vœux de fin d’année, que peut-on te souhaiter pour 1997 ?
Réussir mon transfert à la fin de la saison !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Saib lors d'un match AJA - As Monaco



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Toujours Moussa lors d'un match AJA - As Monaco, on peut remarquer Luc Sonor dans l'arrière plan



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Moussa Saib et Lizarazu lors d'un match AJA - Girondin de Bordeau



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Moussa Saib lors d'un match de coupe de France ; AJA - En Avant Guimgamp



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Quelle classe de Mous


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Rien à faire avec Saib ; AJA - Fc Metz



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Moussa Saib : Meilleur passeur du championnat de france 1996/1997


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Moussa Saib a altrné Classe, clairvoyance et la technique


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Combativité de Moussa Saib

_________________
JSK mon Amour, JSK Jusqu'à la mort

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A l'Amriw a l'Amriw JSK idh L'Amriw
avatar
lyonnais_jsk
Veteran
Veteran

Masculin Messages : 5819
Localisation : de quoi je me mele
Date d'inscription : 13/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par Slim le 11/10/2007, 02:57

Sahit Khouya Moh, Saib Radjel mel Kber
avatar
Slim
Cadet
Cadet

Masculin Messages : 1112
Localisation : Toulouse / Alger
Date d'inscription : 21/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par Nda le 11/10/2007, 03:42

lyonnais_jsk
merci beaucoup

_________________
you'll never walk alone

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Nda
Correspondant

Masculin Messages : 3876
Localisation : chevalley(houmti l'a3ziza)
Date d'inscription : 11/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par JSK4ever01 le 11/10/2007, 06:33

Thanmirt Lyonnais_jsk pour nous avoir sorti les archives. UP

Saïb : «A Tizi ou à l’extérieur, mes joueurs doivent être des gagneurs»

«De nature, j’aime bien le jeu offensif et les équipes qui sont portées sur ce jeu-là. Je crois qu’ils sont nombreux ceux qui partagent cette vision du football. A partir de là, j’essaye de donner à mon équipe une vocation offensive, mais faut-il avoir les joueurs pour y parvenir. En ce qui me concerne, pourquoi me priver de jouer l’offensive ? À mon avis, pour réussir de bons résultats à l’extérieur, il faut faire en sorte d’imposer son jeu et oser devant. Ce n’est qu’en osant qu’une équipe peut bousculer son adversaire et marquer des buts. Néanmoins, opter pour l’attaque à outrance ne rime pas avec imprudence en défense. Bien au contraire, il faut toujours rester sur ses gardes et l’avantage c’est que même les attaquants doivent participer au jeu défensif. Si vous l’avez remarqué, contre le MCO, c’est tout le monde qui défendait et c’est tout le monde qui attaquait. C’est cette mentalité que j’essaye d’inculquer à chaque fois à mes joueurs. Je le dis, nous jouons tous nos matches pour les gagner, c’est la raison pour laquelle je dis que mes éléments doivent être des gagneurs et rien d’autre. Toutefois, je ne mets aucune pression sur eux, cela ne sert à rien. Il faut mettre les joueurs à l’aise afin qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes.»

Le Buteur

_________________
Hannachi dégage!

JSK4ever01
Administrateur
Administrateur

Masculin Messages : 12683
Date d'inscription : 14/11/2006

http://WWW.JSKNEWS.NET

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par billel88 le 11/10/2007, 14:42

@lyonnais_jsk
chapeau bas agma,tu as garder ces souvenir.

_________________
boulevard boy

Comme ils savent que c'est le debut de la fin pour la JSK , alors ils cherchent tous les prétexes pour salire la JSMB qui est entrein de jalonner sa domination pour les prochaines années avenir inchallah

Mourir pour mes idées que pour mes lassitudes et vieillesse dans mon lit. Matoub Lounes
avatar
billel88
International
International

Masculin Messages : 12610
Age : 29
Localisation : prés du nouveau stade.
Date d'inscription : 02/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par lyonnais_jsk le 11/10/2007, 15:32

Merci les amis ça me fait plaisir aussi de partager avec vous les bons souvenirs de la JSK. On a un bijou on veut le voir toujours au sommet.

_________________
JSK mon Amour, JSK Jusqu'à la mort

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A l'Amriw a l'Amriw JSK idh L'Amriw
avatar
lyonnais_jsk
Veteran
Veteran

Masculin Messages : 5819
Localisation : de quoi je me mele
Date d'inscription : 13/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par Nda le 11/10/2007, 19:06

Saïb
«A Tizi ou à l’extérieur, mes joueurs doivent être des gagneurs»

c une mentalité d'un pro
ça prouve qu'il à fé l'europe, j'aimerais bien qu'il essaye de faire un stage de pro, moussa il é bourré de qualité et il n'arrete pas de séduire les grand .

_________________
you'll never walk alone

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Nda
Correspondant

Masculin Messages : 3876
Localisation : chevalley(houmti l'a3ziza)
Date d'inscription : 11/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par JSK4ever01 le 15/10/2007, 03:45

Saïb évite la pression



Cela fait bien longtemps que la JSK n’a pas connu autant de réussite et d’efficacité en début de saison, surtout que ces dernières années, les poules la Champions League africaine se disputent en pleine saison estivale des mois de juillet et août.
Alors que les dirigeants et les supporters kabyles redoutaient des répercussions néfastes de la dernière Ligue des champions, voilà que les Canaris ont décidé d’enterrer leur grosse déception africaine pour se consacrer totalement au championnat. Et les résultats palpables n’ont pas tardé à s’amonceler dans la cagnotte kabyle puisque le club phare de Kabylie occupe désormais la seconde place de championnat et ce, après avoir disputé seulement deux matches à domicile pour quatre à l’extérieur. Et si la JSK a la chance de posséder un nouveau crû de qualité, il faut bien admettre que la gestion de la barre technique confiée, cette année, à l’ex-capitaine Moussa Saïb a été couronnée de succès puisque l’ex-Auxerrois a su libérer son équipe et lui donner fière allure. Outre l’efficacité de l’attaque kabyle, c’est surtout le fond de jeu de l’équipe et la joie de jouer d’une formation requinquée et soudainement conquérante à domicile comme à l’extérieur. Mais si la JSK version Saïb continue à surpendre les observateurs et à bouleverser carrément les pronostics, sa nouvelle tête pensante, Saïb en l’occurrence, ne veut guère tomber dans la facilité ou la nonchalance. “Il nous reste à cravacher dur pour progresser au fil des matches”, dit-il. “Certes, ici et là, voilà qu’on parle déjà du titre mais personnellement, je ne suis pas obsédé par le championnat. La JSK est un grand club qui ne peut se limiter à jouer les seconds rôles, mais il ne faut pas trop bousculer les choses, car ce qui est important, c’est de rebâtir doucement mais sûrement une équipe d’envergure. Nous avons une équipe jeune et très performante qu’il va falloir protéger et stabiliser sur plusieurs saisons pour prétendre jouer les premiers rôles sur le double plan national et international”, ajoutera Saïb qui estime d’ailleurs que la bataille pour le titre est désormais ouverte, cette saison et qu’elle ne se limitera pas au duo USMA/JSK. “Les gens se trompent car la course au titre ne se limitera pas au tandem USMA/JSK, mais d’autres clubs tels que l’Entente de Sétif, tenant du titre et l’ASO Chlef, voire même le MC Alger ont aussi leur mot à dire. Pour ce qui est de la JSK, nous ne faisons aucune fixation sur le titre car l’essentiel est de s’améliorer de match en match et d’ici le mois de mai, on verra bien”, dira encore Saïb qui profite de la richesse de l’effectif kabyle pour faire jouer à fond la concurrence. Pour preuve, à la surprise générale, il s’est passé des services des joueurs-clés comme Kheddis, Herkat, Derrag, Bensaïd et Athmani, lundi dernier à Oran pour faire appel à d’autres éléments tels que Oussalah, Douicher et autre Saïbi pour des raisons de choix tactiques et refuse de traiter de tel ou tel cas de joueur n’ayant pas été aligné. “Je ne focalise jamais sur tel ou tel joueur car une équipe est un tout et mon seul souci réside au niveau du collectif”, dit-il. “Pour moi, il n’y a ni remplaçant ni titulaire mais tout le monde doit être prêt à mouiller le maillot et relever le défi dès lors que la nécessité l’exige”, dira encore Saïb, l’ex-stratège d’Auxerre qui, malgré sa gentillesse légendaire, nous fait rappeler parfois l’autoritarisme d’un certain… Guy Roux, son maître d’autrefois. ”Chaque joueur doit faire preuve de discipline et de sacrifice au profit de l’équipe et celui qui n’accepte pas la loi de la concurrence n’a rien à voir dans le monde du football”, martèlera Saïb qui estime que tous les joueurs ont adhéré à cette nouvelle politique car il sait mieux que quiconque que dans le football moderne la grosse difficulté ne réside pas dans le coaching de onze joueurs alignés sur le terrain mais la gestion de tout un groupe où la prise en charge des joueurs non alignés ou non convoqués constitue une préoccupation majeure pour un staff technique. “L’essentiel est d’instaurer un climat de confiance entre les joueurs et le staff technique, et si les règles du jeu sont franches et loyales, il n’y aura pas de place à la frustration et au mécontentement. La saison est encore longue et la JSK a besoin de tous ses joueurs pour parer à toute situation”, insiste Moussa Saïb qui pour sa seconde expérience comme entraîneur en chef à la JSK semble avoir pris de l’aisance et de la maturité pour conduire le vaisseau kabyle à bon port.

Mohamed Haouchine Lunettes

_________________
Hannachi dégage!

JSK4ever01
Administrateur
Administrateur

Masculin Messages : 12683
Date d'inscription : 14/11/2006

http://WWW.JSKNEWS.NET

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par milla girl le 19/10/2007, 18:11

je vais selment lui donner un Rouge car il a pas mis traore je comprend rien il nous doit des explication . a croire ke la jsk c un club qui brise les joueur con rectrute . c vraiment pas cool de sa part je veut voir traore joue a prochaine MR SAIB :non Enervé :
avatar
milla girl
Cadet
Cadet

Féminin Messages : 705
Age : 26
Localisation : alger
Date d'inscription : 18/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par azulman93 le 19/10/2007, 19:35

moi je mets un bémol sur certains joueurs qu'il met en défense, assez louche quand meme!
avatar
azulman93
Senior
Senior

Masculin Messages : 3369
Age : 36
Localisation : Sur un arbre jaune et vert
Date d'inscription : 25/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par lyonnais_jsk le 19/10/2007, 19:37

milla girl a écrit:je vais selment lui donner un Rouge car il a pas mis traore je comprend rien il nous doit des explication . a croire ke la jsk c un club qui brise les joueur con rectrute . c vraiment pas cool de sa part je veut voir traore joue a prochaine MR SAIB :non Enervé :

Traoré n'a rien d'interessant. En 30 match enIran l'année passée il a joué que 2 match et aucun but marqué.

_________________
JSK mon Amour, JSK Jusqu'à la mort

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A l'Amriw a l'Amriw JSK idh L'Amriw
avatar
lyonnais_jsk
Veteran
Veteran

Masculin Messages : 5819
Localisation : de quoi je me mele
Date d'inscription : 13/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par KaRDaChe le 19/10/2007, 19:42

lyonnais_jsk a écrit:
milla girl a écrit:je vais selment lui donner un Rouge car il a pas mis traore je comprend rien il nous doit des explication . a croire ke la jsk c un club qui brise les joueur con rectrute . c vraiment pas cool de sa part je veut voir traore joue a prochaine MR SAIB :non Enervé :

Traoré n'a rien d'interessant. En 30 match enIran l'année passée il a joué que 2 match et aucun but marqué.

mala kelkhoulna !




a+

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pour oublier la JSK >> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je Paye Ou Manhelabch
avatar
KaRDaChe
Administrateur
Administrateur

Masculin Messages : 15607
Localisation : العاصمة
Date d'inscription : 15/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par lyonnais_jsk le 19/10/2007, 19:43

KaRDaChe a écrit:
lyonnais_jsk a écrit:
milla girl a écrit:je vais selment lui donner un Rouge car il a pas mis traore je comprend rien il nous doit des explication . a croire ke la jsk c un club qui brise les joueur con rectrute . c vraiment pas cool de sa part je veut voir traore joue a prochaine MR SAIB :non Enervé :

Traoré n'a rien d'interessant. En 30 match enIran l'année passée il a joué que 2 match et aucun but marqué.

mala kelkhoulna !




a+

J'ai mis un lien même 2 avant qu'il signe a la JSK mais personne ne l'a prs au serieux Wink

_________________
JSK mon Amour, JSK Jusqu'à la mort

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A l'Amriw a l'Amriw JSK idh L'Amriw
avatar
lyonnais_jsk
Veteran
Veteran

Masculin Messages : 5819
Localisation : de quoi je me mele
Date d'inscription : 13/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par KaRDaChe le 19/10/2007, 19:48

Non, il est bien
Un peu de temps ....

J'ai vu ton lien ;)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pour oublier la JSK >> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je Paye Ou Manhelabch
avatar
KaRDaChe
Administrateur
Administrateur

Masculin Messages : 15607
Localisation : العاصمة
Date d'inscription : 15/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par azulman93 le 19/10/2007, 20:04

attendosn de le voir sur le terrain sur quelques matchs, ne le lynchons pas aussi rapidement!
avatar
azulman93
Senior
Senior

Masculin Messages : 3369
Age : 36
Localisation : Sur un arbre jaune et vert
Date d'inscription : 25/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par Nda le 20/10/2007, 16:08

MOUSSA SAIB

«Il faut savoir accepter les contre-performances»

“Il fallait que cela arrive un jour. C’est arrivé aujourd’hui, il faudrait être philosophe et accepter les contre-performances. Nous n’avons pas fait ce qu’il fallait faire en première mi-temps comme nous n’avions pas réussi à mettre au fond des filets les occasions qu’on s’est créées en seconde période.»
Cette confession du coach Moussa Saïb explique à elle seule la contre-performance des Kabyles ce jeudi. En effet, les camarades de Zafour ont eu toutes les peines du monde à entrer dans le match pour avoir été brouillants et oublié leur jeu habituel fait d’une touche de balle.
A l’image du meneur de jeu Benramla qui était dans ses petits souliers, la formation kabyle a évolué un ton au-dessous de son niveau habituel. Bensaid en est la meilleure illustration tant ce dernier paraissait timoré devant ses ex.
Idem pour Kheddis qui se devait d’être ce plus offensif tant recherché par Saïb sur le flanc gauche au moment où Douicher renforçait le milieu offensif et
profitait ainsi de l’espace sur les flancs et se retrouver en surnombre. Un surnombre que Athmani, lui aussi en petite forme, n’a pu créer. Il a fallu incorporer coup Hemani, Oussalah et Amaouche pour voir l’équipe reprendre du poil de la bête. Des changements que Saïb défend. «J’avais senti que l’attaque manquait de percussion et surtout de vivacité. Il fallait apporter ces changements».
Quant à savoir si son équipe avait la tête au Mouloudia, il dira : «on savait qu’avant d’aller affronter le MCA il nous fallait d’abord affronter l’USMB et que ce match était tout aussi important que celui du MCA. On ne privilégie pas un adversaire par rapport à un autre». Saïb soutient qu’il ne faudrait pas dramatiser ce nul.
«Nous restons dans la même dynamique. Il est vrai que nous aurions aimé gagner mais il y a des jours comme cela où vous payez cash le moindre relâchement.» Pour lui, face au MCA, ce sera un autre match avec d’autres donnes même s’il aurait aimé voir cette équipe du MCA jouer sa rencontre face à l’USMA.
Il reste que ce semi-échec face à l’USMB est resté en travers de bien des gorges.
R. H. Horizon

_________________
you'll never walk alone

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Nda
Correspondant

Masculin Messages : 3876
Localisation : chevalley(houmti l'a3ziza)
Date d'inscription : 11/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par rebelle18 le 21/10/2007, 12:39

SAIB doit assumer ce naufrage à tizi les 2 pts perdus à domicile resteront en travers de la gorge comme une arête . on alligne pas 3 axiaux et surtout le duo catastrophique herkat/ zafour .

_________________
Palmarès :
Championnat : 72-73 | 73-74 | 76-77 | 79-80 | 81-82 | 82-83 | 84-85 | 85-86 | 88-89 | 89-90 | 94-95 | 03-04 | 05-06
Coupe : 77 | 86 | 92 | 94
Champion d'Afrique (C1) : 1981 | 1990
Coupe d'Afrique des Coupes (C2) : 1995
Coupe de la CAF (C3) : 2000 | 2001 | 2002
+...4 émé participation consécutive à la C.L. africaine
avatar
rebelle18
Modérateur
Modérateur

Messages : 4147
Localisation : paris
Date d'inscription : 10/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par JSK4ever01 le 27/10/2007, 20:00

La révolution Saïb : «C’était un combat tactique mais ce sont les joueurs qui ont gagné»

Date : 27-10-2007/7h00
Réalisé par : O. Mounir et N. Boumali




Moussa Saïb avait toutes les raisons de ne pas redouter le choc face au Mouloudia d'Alger, tant son équipe a surclassé jeudi, son adversaire sur tous les plans. Le jeune entraîneur de la JSK, qui avait qualifié le énième grand classique du championnat de match ordinaire, ne redoutait qu'une éventuelle déconcentration de ses poulains dans les dernières minutes de la partie, comme ce fut le cas face à l'USM An à Annaba et à l'USMB à Tizi Ouzou. Sinon, les Canaris trouvaient beaucoup plus de facilités à s'exprimer dans un grand terrain gazonné, d'où l'assurance qui s'est dégagée dans leurs propos à la veille de la rencontre.


En tout cas, Saïb maîtrisait parfaitement son sujet avant son match pour mettre en application un plan de bataille infaillible qui a permis à son équipe d’imposer sa supériorité, notamment sur le plan tactique. La stratégie de jeu mise en place par l’ex-joueur international d’Auxerre et de Tottenham, consistait, dans un premier temps, à accaparer le milieu de terrain grâce au travail inlassable d’Abdeslem et de Dahouche. Les deux demis défensifs kabyles avaient réussi, à eux seuls, à dévorer les espaces de cette zone-clé du terrain. Mais Saïb avait compris aussi que pour contrer le Mouloudia, il fallait neutraliser ses principaux atouts, en l’occurrence Younès et Badji. Pour ce faire, il a chargé ses deux défenseurs latéraux, Lamara Douicher et Rabie Meftah, d’effectuer un marquage strict sur les deux fers de lance du Mouloudia. Un marquage qui s’est avéré fort payant dans la mesure où une fois Younès et Badji placés sous l’éteignoir, la JSK a réussi à mettre son adversaire KO. En outre, Saïb a eu le mérite de ne pas verrouiller le jeu après que son équipe ait ouvert rapidement la marque. Contrairement à nombre de ses pairs, Moussa a continué à donner comme consignes à ses joueurs de presser l’adversaire très haut, parvenant du coup à étouffer un Mouloudia déjà affecté par le manque criant de compétitions. Saïb venait tout simplement d’enregistrer, jeudi, une belle victoire tactique au stade du 5-Juillet.
O. M.

Saïb :«J’avais peur de ce match»
Les Jaune et Vert se sont imposés avec brio devant le Doyen par deux buts à zéro. Ils ont su se surpasser après leur semi-échec du week-end précédent face à l’USMB. Ils ont rendu le sourire à tous les supporters de la formation du Djurdjura, et cela grâce à l’entraîneur Moussa Saïb qui a fait de la JSK une machine à gagner. Cette dernière ne s’est pas imposée avec un tel score face au Mouloudia d’Alger depuis la saison (2000-2001). Elle voyage bien en ce début de championnat, car hormis la défaite concédée à Bologhine, l’équipe phare de la Kabylie a enregistré trois victoires et un nul à l’extérieur, et cela prouve qu’elle est conquérante aussi bien à domicile qu’en dehors de ses bases. L’artisan de ce succès, à savoir Saïb, a bien voulu apporter son analyse.
L’ancien Auxerrois a reconnu qu’il appréhendait beaucoup le derby, vu que son groupe était déjà affecté par le nul concédé contre la formation de la ville des Roses. Mais malgré cela, il a su remotiver ses joueurs et comment jouer pour revenir avec les trois points. «J’avais peur de ce match. Déjà, lors du dernier entraînement de mon équipe effectué à Dar El Beïda, j’ai vu que les joueurs étaient un peu abattus, mais j’ai concentré mon travail sur le plan psychologique. En plus, il y a eu une réaction positive de la part des supporters qui nous ont soutenus durant cette rencontre. Les joueurs le leur ont rendu de fort belle manière en s’imposant au 5-Juillet. Je suis très satisfait et du résultat et de la production de mon équipe», dira Moussa.

«On a joué pour gagner et on a eu ce qu’on voulait»

Ayant opté pour un schéma offensif en dépit de la difficulté de sa tâche, le coach kabyle a prouvé ses intentions dès l’entame de la partie. «Je joue à chaque fois pour gagner, et cela que ce soit à domicile où à l’extérieur. Il n’y a pas de schéma spécifique pour jouer à domicile et un autre en déplacement. Dans le football moderne, on joue pour la gagne. Je crois que la JSK voyage bien», a-t-il souligné.
«Il fallait bloquer les ailliers du MCA»
Saïb a bien étudié les points forts et les points faibles de son adversaire. Il faut dire que sur le papier, l’effectif du MCA est plus expérimenté et renferme de bons éléments, alors que celui de la JSK est plus jeune. Mais l’ancien Auxerrois a étudié minutieusement la manière de jouer du Doyen. «J’ai bien étudié les points forts du MCA. Ses ailiers sont très dangereux, et il était impératif pour nous de les bloquer. Notre tactique a bien fonctionné et mes consignes ont été bien appliquées par les joueurs que je salue au passage», confiera le coach kabyle.

«Rabie Meftah et Douicher ont bien rempli leur rôle»

Etant chargés par leur staff technique de surveiller Younès et Badji, Rabie Meftah et Douicher ont rempli avec brio leur tâche. Le dernier était collé aux basques de Younès et le second à celles de Badji. Mais il faut dire qu’ils se permutaient par moment. «Rabie Meftah et Douicher ont eu un bon rendement. Je suis très content de leur production. Ils ont appliqué à la lettre les consignes qui leur ont été données. Mais j’avoue que la réaction de tout le groupe m’a plu», a-t-il estimé.

«C’était un combat tactique entre les entraîneurs»
Comme c’était un match serré, c’était donc un combat tactique entre les deux entraîneurs. Il est utile de dire que sur le papier, l’effectif du Doyen est plus expérimenté que celui de la formation du Djurdjura. Mais Saïb qui a évolué au haut niveau pendant plusieurs années a su donner une véritable leçon tactique au coach italien. «Je crois que c’était un combat tactique entre les entraîneurs. Mais j’avoue que la victoire a été acquise grâce aux joueurs. Moi, je leur ai donné des consignes et eux, ils ont fait ce qu’il fallait sur le terrain», a-t-il estimé.

«J’ai décalé un peu Zafour après l’entrée de Harkat»
Malgré le fait que son équipe menait au score à la fin de la première mi-temps, Saïb n’a pas cherché à fermer le jeu en deuxième période. Contraint de faire sortir Douicher en raison de sa blessure, il a effectué un petit remaniement dans l’axe. «Douicher souffrait du mollet. J’ai aligné Harkat dans l’axe, mais j’ai fait décaler Zafour et on a continué à jouer seulement avec deux joueurs dans l’axe. On a su gérer notre match comme on l’a voulu», reconnaît Moussa.

«Je suis content pour Saïbi, et son deuxième but était valable»
Ayant titularisé Youcef Saïbi lors de ce derby, Saïb était très satisfait de la production de son attaquant. «Youcef est quelqu’un de très sérieux. Même lorsque je le mettais su le banc, il ne disait rien. Par exemple, contre le MCO, je l’ai fait jouer, mais le match d’après je l’ai laissé sur la touche. Je l’ai titularisé contre le MCA et il a bien réagi. Je suis content pour lui surtout qu’il a marqué. Ce but va le libérer et je vous signale qu’il a inscrit un deuxième but qui n’a pas été comptabilisé par l’arbitre. C’était un but valable. Ça sera un déclic psychologique pour lui.»

«Pourquoi je n’ai pas convoqué Bensaïd»

La non-convocation de l’attaquant Adlane Bensaïd a surpris plus d’un d’autant que celui-ci a joué comme titulaire lors du match précédent face à l’USMB. Le coach nous apprendra : «Il a été sanctionné, car il est arrivé en retard.» Il est clair que la discipline n’est pas un vain mot pour Saïb.

«Je verrai avec Kheddis pourquoi il est reparti seul du stade»

Déçu par son non-alignement, Kheddis est reparti tout seul du stade à l’hôtel Mouflon d’or à la fin du match. Cela n’a pas plu au coach qui dira : «On est venus ensemble au stade et on repart ensemble. La prochaine fois, je n’accepterai pas ce genre de comportements. D’ailleurs, je verrai avec lui pourquoi il a agi de la sorte. Le plus important est l’intérêt de l’équipe et du collectif», dénoncera le staff technique.

«Hemani et Chaouchi ne méritaient pas les expulsions»
Même s’il n’a pas l’habitude de parler de l’arbitrage, l’ancien meilleur passeur du championnat français a tenu à affirmer que l’arbitre s’est trompé sur ces deux éléments. «Certes, l’arbitre est comme tous, un humain, et donc pas infaillible, mais les images de la TV prouvent que Hemani n’a rien fait et que l’unique fautif, s’était Coulibaly. Maintenant, on fera appel pour que la suspension soit levée. Et je ne comprends pas aussi pourquoi l’arbitre a accordé un deuxième carton à Chaouchi, alors qu’il était réellement blessé. J’allais aligner Mazari avant même son expulsion, car il ne pouvait finir le match. Il ne restait que quelques minutes et je ne vois pas pourquoi il va perdre du temps, alors qu’on menait au score par deux buts à zéro. Il y a aussi Abdeslam qui ne va pas jouer contre le WAT puisqu’il a reçu un troisième carton» a-t-il regretté.

«L’absence du public est le seul point noir»
Contrairement aux précédents derbies, celui du jeudi dernier n’a pas drainé la grande foule et cela à cause de la cherté des billets. Saïb qui pense à la jeunesse n’a pas apprécié que le prix du billet soit porté à 300 DA. «Le tarif de 300 DA est vraiment exorbitant. Je ne comprends pas pourquoi on a vendu les billets à ce prix. Résultat, il n’y avait pas beaucoup de monde au stade. L’absence du public est le seul point noir de ce derby. Le président de la République a toujours insisté dans ses discours sur la jeunesse et sur le comment l’aider. Au lieu de revoir à la hausse le billet d’entrée, il fallait aider les supporters pour se déplacer en masse, et cela en pratiquant des prix raisonnables», a-t-il lâché, en ajoutant que même Hannachi partage son avis.

«L’équipe sort la tête de l’eau et on ne doit pas parler du titre»

L’entraîneur Moussa Saïb garde toujours les pieds sur terre en dépit des très bons résultats enregistrés jusque-là. Il ne veut nullement parler du titre pour le moment. «Le titre ça se prépare, par contre, nous, on n’a pas fait de préparation et les joueurs n’ont pas eu de repos. Le groupe était disloqué il y a deux mois de cela et certains disaient qu’on n’avait pas une équipe pour le championnat. On sort la tête de l’eau et on ne doit pas s’enflammer. Je ne parlerai de nos chances pour le titre qu’à partir de la 21e journée, et mon seul souci est que les joueurs reviennent à leur meilleur niveau et qu’ils pratiquent du beau football. Moi, je ne garantis pas le titre et si on veut quelqu’un qui leur promettra le championnat, moi je pars. Je suis là pour faire un travail à long terme», conclura Moussa.
N. B.

_________________
Hannachi dégage!

JSK4ever01
Administrateur
Administrateur

Masculin Messages : 12683
Date d'inscription : 14/11/2006

http://WWW.JSKNEWS.NET

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] Moussa Saib

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Divers :: Archives

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum